FAQ sur la fusion

Le lundi 3 décembre 2018, LiveWell Canada et Vitality CBD Natural Health Products ont annoncé une fusion transformatrice afin de créer une société en sciences de la vie d’envergure internationale, et l’une des premières sociétés entièrement intégrées de CBD issu du chanvre et du cannabis. Pour en savoir davantage, nous vous invitons à consulter le communiqué de presse sur notre site Web et la foire aux questions ci-dessous.

Quel nom portera la nouvelle société ?

Nous y travaillons ardemment, et bien que nous n’ayons arrêté notre choix à ce jour, il est certain qu’il sera le reflet de notre transformation en une société des sciences de la vie d’envergure internationale.

S’agira-t-il d’une société canadienne ou américaine ?

Il s’agira d’une société canadienne avec des emplacements au Canada et aux États-Unis. Pour le moment, notre siège social est situé à Ottawa (Ontario). Nous aurons des filiales à Gatineau et Litchfield (Québec), à Windsor (Ontario) (à la clôture de l’acquisition d’Acenzia d’ici la fin de l’année), à Eureka au Montana et à Las Cruces au Nouveau-Mexique.

Sur quoi la compagnie mettra-t-elle l’accent à compter de maintenant ?

Nous serons une société des sciences de la vie axée sur la santé et le mieux-être en offrant des produits de consommation et des marques grand public aux résultats fonctionnels. Les composants principaux seront le cannabis et le chanvre et plus particulièrement, le CBD issu du chanvre industriel. Parallèlement, nous allons répondre à la demande immédiate et explosive de la chaîne d’approvisionnement en matière de volume et de vente en gros.

S’agit-il d’une société de cannabis ou de chanvre ?

Nous sommes une société des sciences de la vie qui utilise le cannabis et le chanvre comme composants dans nos produits.

Quels sont les principaux marchés cibles ?

Nous comptons cibler les marchés mondiaux de la santé grand public, mais les marchés nord-américains seront au départ notre principal point de mire. Le marché européen nous apparaît comme étant le prochain plus grand marché en matière de ventes et de partenariats. Le Brésil constitue aussi un marché substantiel et prometteur, car il représente environ 60 % de la population de l’Amérique du Sud.

À quel moment les produits seront-ils disponibles ?

La fabrication et la vente en gros des produits de CBD issu du chanvre, tels l’isolat, le distillat et les capsules molles, sont en cours. D’autres produits finis destinés aux consommateurs sont prévus pour le premier trimestre de 2019 et des produits de santé naturels de nouvelle génération à base de cannabinoïdes sont prévus dans la deuxième moitié de 2019.

La société peut-elle vendre du CBD issu du chanvre en toute légalité ?

Oui, nous pouvons cultiver, transformer et vendre du chanvre conformément à la loi agricole au Montana connue sous le nom de Montana Farm Act. De plus, le chanvre industriel devrait bientôt être légalisé au niveau fédéral. Le 29 novembre 2018, les présidents des comités américains du Sénat et de la Commission de l’agriculture de la Chambre des représentants (House Agriculture Committee) ont annoncé conjointement un accord de principe qui légaliserait le chanvre en vertu de la Farm Bill de 2018 des États-Unis. L’adoption prévue de la version définitive de la Farm Bill devrait avoir une incidence considérable sur la demande de produits issus du chanvre aux États-Unis — et peut-être au-delà, ce qui pourrait permettre à la société fusionnée d’en tirer pleinement parti. Bien que la culture, la transformation et la vente du chanvre soient actuellement légales aux États-Unis en vertu de loi agricole de 2014 (Agricultural Act of 2014) si elles sont menées en vertu d’un programme pilote du département d’État de l’Agriculture, l’adoption de la Farm Bill de 2018 accorderait essentiellement au chanvre industriel le même statut juridique sans restriction au niveau fédéral que tout autre produit agricole.

Quelle est la différence entre le CBD issu du chanvre et le CBD issu du cannabis ?

Le CBD est la même molécule, qu’elle vienne du cannabis ou du chanvre, mais le CBD dérivé du chanvre est plus économique à produire et présente un plus grand potentiel pour le marché international en raison de la réglementation moins rigoureuse pour le chanvre à l’échelle mondiale. Le CBD peut être assujetti à des restrictions selon s’il contient du chanvre ou du cannabis et sa teneur en THC.

Où la recherche sera-t-elle effectuée ? De quel type de recherche s’agira-t-il ?

Nos recherches seront effectuées à plusieurs endroits au fil du temps, y compris dans les installations d’Acenzia près de Windsor, lorsque cette acquisition sera réalisée. Nous formerons également des partenariats avec des établissements d’enseignement et d’autres partenaires stratégiques. Nous avons une équipe de chercheurs et de scientifiques en quête de tout ce qui a trait au CBD, qu’il s’agisse du marché ou de la formulation de produits ; équipe qui s’affaire aussi à faire la part des choses entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. À titre d’exemple, l’équipe de chercheurs et de scientifiques de LiveWell a récemment terminé une étude de sept mois portant sur l’ensemble de la recherche disponible. Nous avons donc une longueur d’avance, sans compter la recherche brevetée et l’expertise de fabrication d’Acenzia. Nous avons fait un travail considérable sur les technologies d’extraction en collaboration avec le Loyalist College. L’expansion de nos partenariats en recherche est à l’ordre du jour.

Où les produits seront-ils fabriqués ?

Les produits seront fabriqués à Eureka au Montana, à Ottawa et Windsor en Ontario et auprès de partenaires stratégiques.

Quelle incidence tout cela a-t-il sur les actifs initiaux de LiveWell comme Artiva, près d’Ottawa ? Artiva poursuivra-t-elle la culture du cannabis ou passera-t-elle h4 la culture du chanvre ?

Artiva cultivera du cannabis.

Qui sont vos principaux concurrents en matière de chanvre ?

Il y a un certain nombre de concurrents dans le secteur du chanvre, en particulier aux États-Unis. Toutefois, à notre connaissance, nul ne peut prétendre avoir notre source d’approvisionnement, notre capacité de production, nos équipes de recherche et d’ingénierie, nos ventes et notre expertise en commercialisation. En fait, nous croyons être la première société en sciences de la vie d’envergure internationale spécialisée en CBD qui est entièrement intégrée.

Quelle incidence l’expansion aux États-Unis a-t-elle sur votre partenariat avec Canopy Growth et Canopy Rivers ?

De notre point de vue, l’expansion ne change en rien nos activités courantes au Canada avec Canopy.

Qu’advient-il de Litchfield au Québec ? Quel est l’impact de la fusion sur ce projet ?

Nous poursuivons activement nos discussions avec le nouveau gouvernement du Québec et la fusion n’a aucune incidence sur le projet de Litchfield.

Quelles sont vos prévisions de revenus pour 2019 ?

Le marché du CBD émerge rapidement et l’ampleur et la portée du marché font l’objet de nombreuses estimations. Pour notre part, nous prévoyons – avec une certaine certitude – produire 3000 kilogrammes d’isolat de CBD par jour dans la deuxième moitié de 2019. Le prix de gros actuel d’un kilogramme d’isolat de CBD varie entre 6500 $ US et 10 000 $ US, selon la qualité et le volume.

Pourquoi la négociation des titres a-t-elle été interrompue et quand reprendra-t-elle ?

Puisque la fusion se traduira en une transaction de prise de contrôle inversée par Vitality CBD Natural Health Products, une nouvelle demande d’inscription pour la société fusionnée doit être soumise et approuvée par la Bourse des valeurs canadiennes (CSE). Aussi, afin de nous assurer que nos actionnaires et investisseurs potentiels disposent de toutes les informations financières pertinentes à la fusion proposée, nous sommes tenus de distribuer les états financiers consolidés vérifiés de Vitality, en plus de la circulaire de l’assemblée extraordinaire pour l’approbation de la fusion. Par conséquent, la négociation de nos actions ordinaires reprendra lorsque la Bourse des valeurs canadiennes (CSE) aura approuvé l’inscription de la société fusionnée et la circulaire (y compris les états financiers consolidés vérifiés de Vitality) remise aux actionnaires de LiveWell. Nous prévoyons la reprise en février 2019.

Ce document comprend des énoncés de nature prospective au sens des lois sur les valeurs mobilières au Canada, y compris des déclarations au sujet des activités commerciales et de la stratégie d’entreprise de LiveWell Canada, l’utilité des produits, le développement et le rendement, la réglementation, les plans de commercialisation et de propriété intellectuelle et l’évolution des affaires projetée de LiveWell Canada, les essais, les produits, les projets et les partenariats. En particulier, sont considérées comme prospectives les informations sur les attentes de résultats futurs, la performance, les réalisations, les perspectives ou occasions d’affaires. Souvent, mais pas toujours, on reconnaît ces énoncés à l’emploi de mots comme « peut », « va », « s’attend », « a l’intention », « estime », « projette », « croit », « planifie », « poursuit », « prévoit », « planifie », « propose » et autres termes ou énoncés semblables (avec leurs formes négatives). De plus, tout énoncé concernant des attentes, des prévisions ou toute autre description se rapportant à des événements ou à des circonstances futures constitue un énoncé de nature prospective. À cet effet, tout énoncé mentionné qui n’est pas un énoncé de faits historiques devrait être considéré comme un énoncé de nature prospective.

En cas d’écart entre la traduction française du présent communiqué de presse et la version originale anglaise, la version anglaise a préséance.